Ce mercredi 4 février 2015, après un mois de feuilleton abondamment orchestré par la presse de masse, le procès de Dieudonné pour « apologie du terrorisme » s’est tenu au tribunal de grande instance de Paris.

 

De la déclaration de l’humoriste le 8 janvier dernier aux explications, en passant par l’acharnement médiatique et la garde à vue, ce premier mois de l’année a vu le système se focaliser sur ses moindres faits et gestes.

Le message de paix a été délivré par les avocats dans la salle d’audience, reste à savoir s’il sera entendu… Notons que Frédéric Haziza semble étanche à cette proposition, comme en atteste sa sortie avec pertes et fracas.