Suite à un statut publié le dimanche 11 janvier 2015 par Dieudonné sur ses pages Facebook et Twitter, le monde politique et médiatique s’est levé comme d’un seul homme pour montrer du doigt la Bête immonde.

Deux mots, ou plutôt quelques mots, ont généré un torrent d’incompréhension et de manipulations grossières. La quasi-totalité des médias a par exemple déformé et interprété comme ça l’arrangeait les propos tenus par l’humoriste
 
Dieudonné a notamment été conduit en garde à vue pour cela le mercredi 14 janvier 2015 au matin, sur ordre de Manuel Valls. Un procès pour « apologie du terrorisme » se tiendra d’ailleurs le 4 février prochain.
 
Afin d’apaiser au maximum les tensions, de rétablir la vérité et de continuer dans la démarche de paix instaurée il y a peu, il est temps d’écouter la réponse de Dieudonné :