Le FMI a déclaré à Kiev que s’ils ne défendent pas les zones à l’est de l’Ukraine contre les forces pro-russes, ou en d’autres mots, ne risquent pas de partir en guerre avec la Russie et de lancer une troisième guerre mondiale mondiale, qu’un plan de sauvetage prévu à 17 milliards de dollars devra être « repensé ».

Christine Lagarde, la tête du FMI, a déclaré que l’organisme mondial « vérifiera régulièrement » afin de s’assurer que l’Ukraine a tenu ses engagements sur lesquels l’accord de prêt est dépendant. L’un de ces engagements est le vœu d’utiliser les forces militaires pour repousser l’influence russe à l’est du pays.

Le FMI a déclaré à Kiev que le robinet d’argent pourrait être coupé si Kiev « perdait le contrôle de l’est du pays ». (…)

Source : Infowars Traduction : nouvelordremondial.cc